Gentils ces geeks…

Gentils ces geeks…

Au cours des dernières années, le nombre de rendez-vous de hackers ne cesse d’augmenter. Les geeks d’un peu partout dans la province se réunissent pour en moyenne 48h pour hacker des données ouvertes, le système de la santé, les services aux citoyens, la qualité de l’eau etc etc…

J’ai moi même participé à des hackathons et c’est plutôt chouette de pouvoir partager et créer en équipe de façon intense… en condensé. C’est aussi assez plaisant de voir le travail de toutes les équipes… voir ce qu’ils ont réussit à faire dans le temps disponible. C’est une belle expérience et c’est bon pour faire de nouveaux contacts.

Ma réflexion se situe plutôt sur le fait qu’on ne verrait pas des hackathons pour des :

  1. Avocats… ce serait pourtant assez chouette de voir des centaines d’avocats travailler en équipe le temps d’un week-end sur des dossiers comme Québec vs Air Canada… ça diminuerait les coûts de l’état et profiterait à la collectivité.
  2. Cols bleus… tout un week-end à remplir des nids de poule gratuitement… tellement une bonne idée et c’est la période idéale pour lancer ce genre d’initiative.
  3. Médecins… on remplit le stade olympique de cubicules le temps d’un week-end pour faire la plus grande clinique sans rendez-vous jamais vue… sans passer « la carte soleil » (je peux pas croire que je dis la carte soleil… je vais aller m’acheter un drink à la commission des liqueurs pour oublier ça…)
  4. Comptables… pas mal sûr que les organismes publics auraient besoin d’un coup de main sur tout ce qui est comptable car il semble que la situation financière est toujours plus complexe que prévue suite à une élection sans parler des nombreuses coupures… ils pourraient aider à planifier en conséquence de tout ce qui se brasse ces temps ci.

Et j’en passe… j’avoue que ça pourrait être très chouette si tout le monde était aussi généreux ou passionnés que ces gentils geeks…

Ton fils ou vider ta bizoune?

Ton fils ou vider ta bizoune?

J’ai sauvé la soirée d’une famille chinoise ce soir… À la salle de bain avant de prendre le train, j’aperçois un petit garçon, probablement 4 ans se tenant derrière son papa qui fait pipi dans une toilette la porte ouverte. Le jeune se bouchait les oreilles trouvant le bruit des séchoirs à main trop fort… jusqu’au moment où il n’en pouvait plus et décida de quitter la salle de bain sans son papa alors que celui-ci était encore en train de se vider… l’enfant arrive alors dans la gare centrale en pleine heure de pointe avec du monde partout… je suis arrivé à le faire arrêter et lui faire faire demi tour juste à temps pour voir son père sortir en courant et en criant son nom sans pour autant dire un mot de français ou d’anglais, je crois avoir compris que ce qu’il me disait, c’était merci…

Quel choix difficile de finir de vider sa bizoune et éviter de se salir « big time » vs courir après ton fils croyant avoir le temps…

Intrapreneuriat

Intrapreneuriat

 

Au cours des prochains 6 mois, je travaille intensément sur un projet ayant pour objectif d’encourager et d’encadrer des intrapreneurs à mettre sur pied un projet au sein de leur famille entrepreneuriale. Les équipes de communication et de marketing travaillent très fort à trouver les bons messages afin de faire connaître le terme qui, malgré son statut de « buzzword », est encore assez peu connu.

Hier, dans la nuit, j’ai eu un flash… pas un flash exploitable au niveau marketing mais tout de même une image pouvant illustrer c’est quoi l’intrapreneuriat…

Disclaimer:

S.V.P., essayez de vous rappeler votre enfance, moins de 5 ans, lorsque la nuit décidait de vous offrir un petit cauchemar pour perturber votre sommeil…

Lorsque mon fils est venu nous rejoindre dans notre lit vers 2 AM, j’ai réalisé que le confort offert par l’intrapreneuriat est similaire au confort qu’on ressentait lors de ces nuits où nous allions nous blottir entre maman et papa… il fallait compter tout de même quelques minutes avant d’être 100% à l’aise à fermer l’oeil, mais simplement leur présence, chaleur, odeur rendait le tout plus facile… pas que ça aurait été impossible de se rendormir dans son propre lit…

Hommes et femmes d’affaires du Québec, il y a de fortes chances que votre enfant ne s’intéresse pas à votre entreprise. Dans un tel contexte, vous ressentez qu’impliquer vos enfants dans votre réalité d’affaires ne sert à rien alors qu’au contraire, vous pouvez planter en eux la volonté d’entreprendre ou d’intraprendre, la principale distinction étant votre contribution/collaboration.

Ils ne viennent plus dormir dans votre lit, ça ne veut pas dire que votre présence ne peut pas être encore aujourd’hui réconfortante, si vous arrivez à les laisser se réaliser.

Howard Stevenson, Sarofim-Rock Professor of Business Administration, Emeritus, Harvard Business School, disait lors du Family Matters Forum à Miami en novembre 2015, vos enfants vous demanderons plus souvent votre avis si vous attendez qu’ils vous le demande pour le donner.

 

La politique, pas facile pour les agences de pub

Sans connaître quelles agences de pub sont derrières les campagnes de publicité des différents partis politiques, je trouve qu’elles ont un mandat ingrat. Contrairement à une campagne de publicité pour, par exemple, les biscuits soda, entreprise privée, avec un parti politique comme client, ces agences s’exposent à un risque non négligeable… comparons…

Imaginons en premier lieu, une pub pour les biscuits soda de Christie. L’agence fait un brainstorm, lance plusieurs idées, décide de la meilleure, prépare des maquettes, fait son pitch au client, étant des pros, elle décroche l’approbation d’aller de l’avant avec le concept, prépare le nécessaire, vont en onde (radio, tv, web) avec la campagne des biscuits soda, certains aiment, certains détestent, personne ne sait réellement s’il y a plus de biscuits soda vendu ou pas, donc personne, autre que l’agence et le client, n’est en mesure de savoir si c’est bon ou pas pour l’entreprise. Car il faut pas croire tout savoir, il y a des mauvaises pubs qui fonctionnent, sinon Tim Hortons ou Hyundai auraient compris depuis un moment…

Imaginons maintenant une pub pour un parti politique. Je prends pour acquis que le processus de travail de l’agence est le même, donc elle pitch une idée, décroche l’approbation, prépare le nécessaire et GO (pas Legault, juste GO). Avant de se mettre au travail, des dizaines de sondages ont été fait et accorde un rang plus ou moins fiable pour chaque parti politique, donc tout le monde a une idée de base de la situation initiale. La pub est lancée, d’autres sondages sont faits, le rang du parti politique qui nous intéresse baisse et lors des élections, on constate non seulement la baisse mais la défaite de plusieurs candidats…. n’allez pas croire que je dis que c’est la faute de l’agence de pub, les politiciens sont assez grands pour prendre la faute sur eux… par contre, l’agence de pub est identifiée à un échec qui fera l’actualité pendant plusieurs semaines et ensuite reviendra dans les nouvelles à chaque 4 ans.

Je suis curieux de savoir si avec un mandat pour un parti politique a déjà eu un impact positif ou négatif pour une agence de pub. Si vous connaissez des gens, invitez les ici pour en discuter!

Valeurs d’entreprise

Je suis tombé sur les valeurs d’entreprise de BrainTree et je dois avouer que si j’avais à repartir une entreprise un jour, ces valeurs là me ressemblent pas mal.

What we value in each other

  • Self Management: both hands firmly gripped on the steering wheel
  • Ownership: I’ve got it, you don’t need to think about it.
  • Initiative: getting things done without the slightest nudge
  • Virtue: honesty, humility, thoughtfulness, kindness, and appreciation.
  • Problem solving: nothing that can’t be solved
  • Team work: we before I.